Le forum où les familles mafieuses entrent en compétition.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Dim 28 Déc - 4:15

   - Entrez !

   La porte s'ouvrit et Mélurine apparut dans l'encadrement.

   - Tenez, j'ai...

   La jeune fille écarquilla bêtement les yeux, ses mots se perdirent : ce n'était pas la même personne, pas celle qui lui avait demandé de venir. Assise bien droite sur son tabouret, "quelqu'un" examinait son reflet dans le miroir de la coiffeuse.
   Sa robe rose pâle se croisait dans son dos et soulignait avantageusement les formes de son corps de sorte que sa poitrine semblait avoir pris du volume. Ce "quelqu'un" arrangea sa pince - une rose blanche - dans ses cheveux dont les boucles noires ondulaient entre ses omoplates. Enfin, la personne tourna la tête et l'azur de ses yeux rencontra l'émeraude de ceux de Mélurine. C'était bien ce même bleu, clair, pétillant qui fascinait toujours autant l'inventrice, mais ce regard n'était plus le même. Souligné d'un trait noir et par une légère couche de mascara, il était plus adulte que lors de la demi-heure passée. Où donc étaient ses yeux toujours un peu écarquillés, sans fard pour accentuer leurs intensité ? Où était ce sourire puéril, franc et heureux, dépourvu de rose aguicheur ? De la petite rousse aux pulls trop grands, il ne restait presque rien. Elle avait même pris quelques centimètres ! Pourtant, c'était bien elle, Lidal Dupuis, gardienne de la pluie des Quadrifoglio - Mélurine le savait. Et il y avait aussi quelque chose chez elle qui la distinguera toujours des autres. Trois petits points qu'elle ne pouvait pas maquiller. Trois petits points pour lesquels Mélurine venait de fabriquer une poudre, condensé de nanotechnologie qui changera temporairement leur couleur.

   - Merci.

   Lidal prit le flacon et étala le produit miracle sur ses tatouages. Son reflet lui renvoyait un regard rêveur et un sourire mélancolique. On aurait dit une jeune amoureuse venant de vivre son premier baiser.

   - Vous êtes méconnaissable señorina...

   - Tant mieux, parce que c'est le but.


~*~




   Une demi-heure déjà qu'elle patientait dans la salle d'attente chez le notaire. L'homme aura pris du retard, suspectait-il quelque chose ? Lidal serra nerveusement son sac. Sa bague était cachée à l'intérieur, la gardienne ne pouvait pas se permettre d'être reconnue ! Cependant, sans sa bague, elle sentait qu'il lui manquait quelque chose. Dans un soupir, elle détailla une nouvelle fois le visage des trois personnes présentes avec elles dans la pièce, s'amusant à leur inventer une vie...

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 0:06

-Maman...Pourquoi la clocharde elle est par terre..?

La mère du jeune petit italien prit son enfant par le bras en l'avertissant de ne pas s'approcher de la jeune femme, par peur qu'il ne lui arrive quoi que ce soit. Rukame fut alors réveillée par une soudaine agitation autour d'elle. Elle se releva les yeux toujours clos et s'étira en baillant pour mieux se réveiller de ce lourd sommeil. Après avoir mâcher machinalement de la bouche, elle finit par lever ces paupières. Quelques secondes de répits plus tard, elle se rendit enfin compte qu'elle était au beau milieu d'une place marchande.

-Mais qu'est-ce que je fiche ici moi...

La brune eue soudainement des incroyables remontés gastriques et un horrible mal de crâne. Elle ne préférait même pas de se rappeler la soirée d'hier...
Elle était habilles de ces habits habituels... Un court HanFu rouge et noir et une jupe noire, une écharpe rouge ces cheveux en batailles décorées par des rose rouge de même ainsi que de grosses bottes noirs décorées de chaînes argentes d'un style assez punk où on pouvait remarquer ça bague de gardienne du soleil accrochées dessus.
Décidée à se passer du regard des gens et évitée de se faire découper par le poissonnier, elle se releva, pris son oreiller, sa couverture et sa valise et partis loin de toute cette foule moqueuse.
Cela faisait maintenant une semaine qu'elle errait dehors dans les ruelles d'Italie. Elle fut malheureusement obligée de bouger de chez elle, le Japon, pour continuer son travail en tant que mafieuse : le QG étant ici.
Elle qui croyait pouvoir bronzer au soleil et flirter avec les garçons pendant son temps libre... Elle fut résignes à chercher un endroit où se loger sur ordre de son boss... Comme quoi elle devait être plus autonome et s'initier à la vie d'adultes... Idioties ! En repensant à tout ça, elle avait complètement oubliées qu'elle avait déposée une demande d'un petit loft pas très loin du QG... Rukame partis en vitesse vers l'agence immobilière en question...

-Rukame Sâto... Oui, c'est bon pour vous !

Dans le petit bureau, elle faillit sauter dans les bras de l'agent tellement la joie l'envahissait ! Après s'être calmer, elle tendit ces mains innocentes vers le jeune homme.

-Oh euh... Vous devez d'abord passez chez le notaire... Les clés vous seront remises après...

Elle avait complètement oubliés cette étape. Parfaite boudeuse, elle prit les documents en vitesse et sortit de l'enceinte, courant à toute vitesse comme-ci elle était en mission. Il n'y avait pas une minute à perdre pour profiter de la plage et des garçons !

Rukame arriva essoufflée dans la salle d'attente et partit s'installer sur une chaise bien loin des deux autres personnes présentes. Elle se recoiffa en vitesse pour éviter de faire mauvaise allures et attendis patiemment son tour...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 1:04

Le dernier arrivé était un grand homme à l'air soucieux... Lidal l'imaginait en fonctionnaire fiancé, venu chez le notaire faire l'inventaire de ses biens avant de partir en vacance au bord de la mer. Juste au cas où.

Le vieil homme élégant, sûrement un veuf riche. À sa manière de renifler, la tête haute, le regard méprisant avec un petit rictus agacé, Lidal devina qu'il était en colère. La jeune fille ne mit pas longtemps à se le représenter devant le notaire, cherchant à modifier son testament en rayant le nom d'un neveu irrespectueux et, qui plus est, désireux d'épouser une jeune secrétaire marocaine. Cette pensée fit sourire intérieurement la rousse-brune. Tout à fait le genre d'homme à dire "Je ne suis pas raciste : j'ai un très bon ami noir !"

Cet homme se leva à l'appel d'une voix rauque : c'était son tour.

Lidal le regarda marcher avec orgueil vers la porte en bois d’ébène derrière laquelle le notaire se faisait désirer. La porte refermée, elle porta son attention sur la dernière personne de la salle.
C'était une jeune fille aux traits fins quoique juvéniles encore, semblant venir du pays du soleil levant. Elle était entrée peu après elle-même, toute émoustillée, le souffle court, les joues légèrement rosées et les cheveux en bataille, comme après l'amour ou le sport. Cette fille semblait bouillonner d'énergie et de désir de vivre, et ça faisait plaisir à voir.
Lidal la voyait bien en jeune amoureuse épanouie venue en Italie avec sa mère et sa petite sœur visiter la Botte. À moins que...

La Quadrifoglio fronça les sourcils. À un chaîne argentée scintillait une bague dont le style lui était familier... En un éclair Lidal revit une tornade rousse aux yeux d'améthyste brandissant un revolver. Elle portait une bague frappée de l’emblème de sa famille. Frappée de l'emblème des Scarletto.
Lidal cacha son trouble et reporta son regard sur le visage de la jeune fille. Qu'est-ce que cette jeune mafieuse venait faire ici ? Sa curiosité pointait le bout de son nez mais elle ne devait rien laisser paraître. Sa rivale méconnue tourna légèrement la tête et Lidal croisa son regard, et quel regard ! À croire que le critère principal de sélection de la maison Scarlatta, c'est la couleur des yeux ! Apparemment, entre l'améthyste et l'émeraude taché d'or se trouvait également du rubis. Peut-être que si tes yeux ne rappellent pas la couleur d'une pierre précieuse tu ne peux pas intégrer la famille !

Lidal détourna le regard de la jeune fille avant que celle-ci ne la remarque. Elle aurait aimé entamer la conversation, en apprendre plus sur elle mais le mot d'ordre de cette mission qu'elle s'était donné était la discrétion.

Lidal n'essaya plus de croiser le regard rubis.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 2:16

Rukame verifiait une dernière fois si elle avais bien tout les documents dont elle avait besoin... Nickel ! Ca matinée  ne pouvait pas mieux se passer ! Alors qu'elle songeait à la couleur de son prochain maillot de bain, un viel homme habillé tout en noir se fit appeler par le Notaire... En passant juste devant elle, son septieme sens lui murmurait que cet italien avait quelque chose de suspect... N'etant pas de service, elle ne s'atarda pas sur le sujet, il fallait aussi qu'elle évite de faire n'importe quoi si elle ne veux pas passer des heures de sermonages par son boss...
Bizarrement, elle sentait un regard se peser sur elle comme si on l'observait attentivement.
Elle tourna sa tête vers la dernière personne présente et croisa son champs de vison.
Rukame décrivait une femme très belle, coiffée a la perfection ayant elle aussi une rose decorant ces cheveux noirs ondulés, habillés simplement mais joliment d'une belle robe rose pâle. Juste après ce court contact, la jeune femme avait tourné la tête d'un regard confus. Le septième sens de Rukame gigotait encore, cette fille non plus ne parraisait pas si normale qu'elle en avait l'air. Joueuse et intéressée, elle entreprit un début de conversation du bel italien que lui avait apris Enrico

-J'aime beaucoup votre robe ! Elle vous vas a ravir ! Où l'avez vous acheter ?

Rukame avait ce truc de démasquer quelqun par de simple mots, mais bon, il y avait une part de vérité dans ce qu'elle disait et ne soupconnait pas complètement une femme allant chez le Notaire. On la prendrait vraiment pour une psychopate.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 3:21

- J'aime beaucoup votre robe ! Elle vous va à ravir ! Où l'avez-vous achetée ?

Lidal tourna la tête, surprise. La jeune Scarlatta avait l'air de vouloir parler. Dans ce cas, causons un peu...
Lidal dévoila à la jeune fille son plus beau sourire.

- Je vous remercie du compliment, c'est un cadeau. Si je peux me permettre, vos yeux sont tout à fait étonnants ! Est-ce naturel ?

La gardienne de la pluie se sentait délivrée de son masque depuis qu'elle s'était camouflée... Quelque part, ça la dérangeait mais cette fille lui donnait une bonne raison pour en mettre un autre. Elle allait jouer les arrivistes hypocrites et mondaines, mais derrière ce qui pourra sembler ironique se cachera une sincère curiosité, derrière son sourire dédaigneux ou trop mielleux pour sembler vrai, se cachera un véritable intérêt. Mais dans une autre vie, Lidal avait du être actrice, elle aimait jouer d'autres personnages, tant et si bien que la véritable Lidal, ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus reparu. Mais peu importe le masque, elle le jouera jusqu'au bout, sans dout son côté perfectionniste qui ressurgit...

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 3:40


-Je vous remercie du compliment, c'est un cadeau. Si je peux me permettre, vos yeux sont tout à fait étonnants ! Est-ce naturel ?

Rukame plissa légèrement des yeux, il ne semblait rien avoir d'anormal dans le ton de sa voix, sa posture aindi que son expression faciale. Aucun indice pouvant alerter le comportement de la femme. Elle lui avait même fait un compliment - si c'en était un - ...

-Oh ? Mes yeux... Je... Je les ai hérités de ma defunte mère qui..elle en avait de plus beaux que les miens ! Et aussi...

Rukame se retenut d'aller plus loin dans ces propos laissant sa bouche a moitier ouverte. Elle detestait parler du passé surtout a des gens qu'elle ne connaissait pas. Elle finit sa réponse par un petit sourrire espérant que le peu qu'elle ai dit suffise a la jeune italienne.

_________________
M A F I A  ♦️  D R E A M

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 3:51

- Oh ? Mes yeux... Je... Je les ai hérités de ma defunte mère qui..elle en avait de plus beaux que les miens ! Et aussi...

La jeune mafieuse laissa sa phrase en suspens, un petit sourire gêné sur les lèvres. Lidal prit un air de circonstance et continua d'un ton détaché qui contrastait avec son regard compatissant.

- Je suis désolée pour votre maman... Toutes mes condoléances, c'est terrible de devoir partir avant ses enfants mais, si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce qui vous l'a arraché ?

Lidal espérait bien la faire parler... Un signe positif : la rivale semblait bavarde.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 4:10

-Je suis désolée pour votre maman... Toutes mes condoléances, c'est terrible de devoir partir avant ses enfants mais, si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce qui vous l'a arraché ?

Elle venait a peine de le dire : elle detestait parler de son sombre passé. Mais le sourrire de cette jeune femme semblait si apaisant et reconfortant qu'elle ne sentait aucune mal a se confier a elle. Son septième sens la titillait toujours, mais naive elle preferait croire au doux mot de la belle. "Mes parents son morts lors d'un règlements de compte pour sauver l'honneur de notre famille de Yakuza, ah, et je suis aussi dans une grande famille de Mafia" sincèrement, si elle lui debalait tout ca d'un coup elle allait vraiment la prendre pour une folle. Il fallait inventer quelque choses sans vraiment s'éloigner de la vérité.

-Mon père essayait de protéger ma mère d'ignobles agresseurs. Malheuresement ils y sont restés.

La mort de ces parents n'avait pas autant touchés la jeune fille que lorsqu'on avait essayer de l'assassiner. Ils n'étaient jamais là pour elle à cause de leurs travails. Evitant de se perdre encore dans ces souvenirs, elle continua :

-Et si vous me parliez un peu de vous ?

_________________
M A F I A  ♦️  D R E A M

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 29 Déc - 10:54

Lidal fronça les sourcils intérieurement : la réponse avait été un peu trop rapide à son goût... Tant pis, il faudra qu'elle s'en contente.

- Et bien... Vous raconter ma vie serait un peu long et je ne suis pas sûre que vous y trouverez grand intérêt...

Lidal effaça le sourire moqueur qui avait accompagné ses derniers mots et s'apprêta à demander son nom à la jeune fille. La porte s'ouvrit alors avec fracas sur deux hommes taillés comme des gorilles. Ils allèrent s'asseoir de part et d'autre du grand homme, plus angoissé que jamais et le teint livide. Lidal les ignora et se retourna vers son interlocutrice.

- Mais dites-moi, comment dois-je vous appeler ?

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Mar 30 Déc - 0:57

Cette femme ne semblait pas très bavarde. Depuis le début de la conversation elle tenait fermemant son sac entre ces mains, comme-ci quelque chose d'incroyablement important y était gardé, a part si elle était stressée. Enfin, que de questions futiles. Alors qu'elle voulut insistée un peu plus, une entrée fracassante l'interrompit. Elle tourna la tête vers les nouvels arrivants : deux hommes bien costaud et habillés tout de noir vinrent se poser dans la salle d'attente. Rukame froncait ces sourcils vers eux...On est chez un notaire, pas chez les agents secrets. Enfin, l'habit ne fait peut être pas le moine, comme qu'on dirait , mais c'était louche. La femme qui n'avait prêter aucune attention aux hommes continuait d'interroger la Scarletta.

-Mais dites-moi, comment dois-je vous appeler ?

Ah, oui, elles parlaient mais ne s'étaient toujours pas présentés. D'un petit baissement de tête en signe de respect comme quand elle était au Japon, elle donna son nom.

-Excusez moi, je suis Rukame. Et vous êtes ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Jeu 1 Jan - 22:39

La jeune fille avait l'air intriguée par les deux costauds qui venaient de rentrer mais reporta son attention sur son interlocutrice lorsque celle-ci lui demanda son nom. Elle le lui donna alors avec un signe respectueux de la tête, ce qui fit penser à la pluie à un jeune enfant fougueux qui viendrait seulement de se rappeler de l'existence des bonnes manières.

- Excusez moi, je suis Rukame. Et vous êtes ?

Lidal lui adressa un sourire, se préparant à lui répondre lorsque la voix rauque s'éleva à nouveau depuis la bureau du notaire.

- Caso Usignolo... Signora "Doupouiss" ?

L'appelée soupira en entendant son nom écorché. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua deux heures de retard. Elle se leva, râla un peu, juste pour la forme, en marmonnant pour elle-même afficha son plus beau sourire à la jeune Scarletto.

- J'étais ravie de faire votre connaissance ! Au plaisir de se revoir !

La robe rose pâle virevolta tandis qu'elle tournait les talons, se dirigeant la tête haute et la démarche assurée vers la porte d'ébène. Le grand homme anxieux semblait au bord de la crise de panique entre les deux hommes en noir. Cependant, les deux gaillards n' étaient pas là pour lui, Lidal le savait. Si cet homme avait quelque chose à se reprocher ce ne pouvait être qu'un emprunt qu'il avait du mal à rembourser ; rien de bien méchant... Sa présence chez le notaire avait tout de banal. Ces deux-là par contre, ils avaient tout l'air d'être des hommes de main... La question était : de qui ? Plus préoccupant encore : pour qui étaient-ils là ? Le regard rubis de Rukame lui revint en mémoire... Ils étaient là soit pour la Scarletto, soit pour elle-même. Soit. Lidal ne devait pas s'éparpiller. Pour l'heure c'était sur le cas d'un notaire qu'elle devait se pencher.

La jeune femme prit intérieurement une grande inspiration et poussa le battant de la porte. C'était l'heure, le moment de vérité.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Dim 14 Juin - 1:20

- Caso Usignolo... Signora "Doupuiss" ?

Avant même qu'elle  n elui réponde, on l'appelait  pour rentrer dans le bureau du notaire. Doupuiss qu'elle s'appelait... Étrange nom.... La jeune femme semblait irritée, elle se leva et se tourna vers la rouge.

- J'étais ravie de faire votre connaissance ! Au plaisir de se revoir !

Sur cet au-revoir, Doupuiss se dirigea avec hâte vers l'appelant. Ce fut malheuresement bien trop court pour la petite japonaise, elle aurait aimée en savoir plus sur cette jeune femme, car elle était assez interressante. Ce sera sûrement pour une prochaine fois.

Après quelques minutes de regrets, son attention se porta sur les deux gorilles qui intimidaient depuis tout à l'heure le pauvre jeune homme entre eux. Celui-ci était aux bords des larmes... Même si ca ne l'a regardait pas, il fallait que Rukame agisse. C'est dans sa nature !

- Excusez-moi, messieurs, vous dérange...

Les deux hommes c'étaient tout d'un coup levés. Le patient expira de soulagement pendant que eux se dirigeaient vers la Scarletta. Par contre, ça,ce n'était pas prévue.

Elle deglutit inconsciament...

_________________
M A F I A  ♦️  D R E A M

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Dim 14 Juin - 3:48

Lidal referma la porte derrière elle et se retourna vers le notaire, son petit sac fermement serré entre ses deux mains. L'homme qui se tenait derrière le bureau devait approcher de la quarantaine tout au plus, bien que d'épaisses mèches blanches parsemaient déjà sa chevelure couleur châtain.

La mafieuse n'avait qu'une envie.

S'approcher à pas lents du bureau. Claquer la langue pour lui faire relever la tête et le saisir à la gorge par la même occasion d'une forte poigne de la main gauche. Puis d'une torsion du buste accompagné d'un mouvement du bras, plaquer sa tête sur le bois abîmé, juste à côté du vieux clavier d'ordinateur et toujours en serrant sa gorge. Puis s'approcher de lui en douceur, approcher sa joue rosie de sa tempe grisée et susurrer dans le velouté de son oreille les questions qui l'avaient poussée à venir. Sa voix se serait faite douce et accompagnée de son souffle chaux pour titiller le duvet de sa peau et ses lèvres se serrait même parées d'un fin sourire. Des gouttes de sueur auraient alors perlé sur son front et le reste de son corps se serait agité, presque comme dans un spasme.
C'est alors seulement qu'elle aurait desserré son étreinte afin de permettre au vieil homme de répondre. Et alors, elle aurait su
Cependant, la jeune fille resta là, debout, à observer le notaire lire un bout de papier tout en mordillant le bout d'une des branches de ses lunettes. Il poussa un soupir. Il se frotta les yeux avec le pouce et l'index de sa main gauche et de sa main droite, qui tenait toujours la branche de ses lunettes, il désigna le siège devant lui tout en grommelant vaguement quelque chose. Lidal le prit comme une invitation et s'installa sur la chaise. Il prit le bout de papier et l'envoya voleter sur un tas de papier jeté pêle-mêle sur un coin du bureau. Il poussa un soupir las. Il remit ses lunettes sur son nez. Il joignit ses mains devant lui et prit son inspiration.

- Signorina ?

Chacun de ses gestes énervaient la pluie au plus haut point. Elle tâcha pourtant de déguiser sa rage en nervosité et baissa vivement la tête, comme par timidité.

La pièce avait vraiment un aspect miteux. Les couleurs de la tapisserie oscillaient entre le jaune et le vert, délavés bien entendu, excepté à certains endroits qui étaient parsemés de taches qu'on espèrerait être de café... Les trois meubles de la pièces étaient en bois brut qui avait du être plutôt bien travaillé avant que le temps et le manque de soins n'y laissent que griffures et éraflures. L'étagère semblait sur le point de craquer à tout instant sous le poids des classeurs qui s'y alignaient. La commode semblait tordue depuis qu'une cale remplaçait le pied manquant. Au-dessus, un cadre avec le diplôme du notaire tout recouvert de poussière. Son nom y était inscrit et pouvait être déchiffré à grand renfort de plissements d'yeux... Romeo di Garesmo. Outre cela, la seule décoration qui ornait cette pièce était la paire de lourds rideaux verts mangés par les mites et qui pendaient tristement de n'avoir jamais pu faire croire à l'existence d'une fenêtre.
L'homme se leva et se dirigea vers le cadre, y donnant un petit coup pour le repositionner. Cette attitude n'était pas celle d'un notaire et la jeune femme le regardait avec étonnement. Il tourna alors la tête et leur regards se croisèrent. Lidal vit très distinctement une lueur s'allumer dans le vert de ses iris et quelque chose en elle lui disait qu'il l'avait reconnue. Comment ?

"Mes yeux... Quelle imbécile ! Je n'ai pas changé leur couleur !"

Tandis qu'il se retournait avec lenteur pour faire face à la jeune mafieuse, cette dernière se leva tout aussi lentement et entreprit de faire le tour du bureau pour mettre le meuble à distance égale entre eux.

- Quadrifoglio...

À peine murmuré mais bien assez audible pour l'ouïe fine de la jeunesse. La main de Di Garesmo agrippa un tiroir pour fouiller dedans. Sans doute pour prendre une arme. Lidal posa sa main sur le tas de feuille du bureau, le dérangeant encore un peu plus et découvrant une photo, tandis que son autre main remontait le long de sa cuisse. Elle baissa les yeux, sa main saisit le tube de fer fixé au niveau de la jarretière. C'était elle. Elle avait une dizaine d'années à tout casser. C'était elle sur une photo, photo de couleur où le noir de ses cheveux mettaient en valeur l'azur incroyable de son regard Un peu plus loin sur le bureau était un dossier inscrit au nom d'Usignolo, le nom de ses grands-parents. Priorité au dossier, il fallait que Lidal le consulte. Elle tendit le bras dans sa direction mais le notaire brandit un pistolet, un sourire torve sur les lèvres. Des bruits sourds se faisaient entendre à côté et la jeune femme pensa vaguement à la Scarletto et aux deux gorilles. La mâchoire du notaire s'ouvrit et les paroles commencèrent à affluer...
Soufflée.
Soufflée par l'explosion. Rendue momentanément sourde aussi. Lidal se releva, les oreilles sifflantes et la double épée complètement dépliée. La poussière flottait dans l'air autour d'un homme. Baskets noires, pantalon noir et veste noire remontée jusqu'aux coudes, le tout surmonté de cheveux bleu pétant, cet homme posa la main sur le dossier. Il se tourna alors vers Lidal : il devait avoir la vingtaine, un T-shirt vert sous sa veste, un sourire espiègle, des fines taches de rousseurs, un regard étonnement doux et des iris d'un vert incroyablement clair.

-J'emporte ceci ! Ciao bella !

Et il s'enfuit par la salle d'attente, le dossier sous le bras. C'est alors que Lidal vit l'ampleur des dégâts. Tout un mur, celui du côté de la commode et qui séparait cette pièce des archives avait disparu. À la place, des tonnes de morceaux de murs, du papier carbonisé et beaucoup de poussière. Le mur des archives n'a pas été le seul à souffrir, un pan du mur de la salle d'attente était également à terre ou en suspension dans les airs. Le notaire, lui, était bien mort, Lidal avait tenté de prendre son pouls mais plus rien ne bat plus dans ce petit corps. Sa mission désormais : retrouver ce mec et retrouver ces documents. Arme en main, elle se dirigea alors vers la salle d'attente.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Dim 21 Juin - 1:04

Le patient prit par la peur s'enfuit. Elle se retrouva donc seule, face à ces hommes qui ne semblaient pas vouloir discuter ou prendre une tasse de thé. L'un baissa frénétiquement ces lunettes noires et inspecta rapidement la bague accrochée à sa chaussure.

- Les hostilités ont dû commencer. Puisque à l'air d'être une complice, achevons-la.

- Attends deux minutes coco... 'Achevez' du sens 'achever' ou...?

Pas le temps pour les plaisanteries. Les deux sortirent de leurs vestes des revolvers puis les pointèrent vers elles. Des tirs silencieux s'échangèrent dans toute la pièce, Rukame esquivait comme elle le pouvait puis partit se cacher derrière le pilier du centre de la pièce. Exaspérer, elle se tapa le front : tout ce qu'elle voulait, c'était la plage et les garçons, un appartement...pas encore des combats lors de ses quelques jours de vacances ! Malheureusement, elle devait faire quelque chose avant d'y laisser sa peau.

Elle claqua trois fois sur son talon et une flamme jaillit de sa bague. Elle put alors s'armer de son Katana du soleil. Les tirs ne s'arrêtaient pas, mais sa lame, elle, pouvait les arrêter. Alors qu'ils rechargeaient leurs flingues, elle en profita pour sortir de sa cachette et courir vers eux. Comme elle l'avait prévue, les deux continuèrent de tirer. Rukame réussit de justesse à stopper la majorité des tirs, malheureusement, quelques-unes réussirent à frôler ses bras et ces jambes laissant de vulgaires petites cicatrices ouvertes.


Plus de munitions : le moment était venu. Elle réussit rapidement à en éliminer un en lui tranchant l'abdomen. Alors qu'elle allait en finir avec l'autre apeuré et en larmes, une énorme explosion se fit entendre dans le bureau du notaire. Elle lâcha prise sur le soi-disant gorille qui s'enfuit aussitôt. Alors qu'elle se dirigeait vers la porte d'ébène, elle tomba nez à nez avec un homme bien trop sûr de lui.

- Où tu vas comme...

Soudain, la jeune fille fut étonnamment troublée par la beauté du garçon. Elle était comme envoûtée par les yeux verdâtres de ce bel italien. C'était donc, ca, l'italien parfait.

- Bouge de mon chemin !

Mais, l'homme profita de son adversaire rêveuse pour lui donner un coup de genou direct dans le ventre. Avec l'ampleur du choc émotionnelle et physique, Rukame s'écroula sur ces genoux, le bras enroulant son ventre. Il avait été si fort que du sang coulait d'entre ces lèvres. Comment elle avait pu être aussi naïve, sa boss la tuerait si elle avait été là...

- Co... Connard...Beau-gosse, mais ! Connard...

- On me l'a souvent dit, je sais. Sur ce !

Alors qu'il comptait prendre la poudre d'escampette, Rukame vit arriver une fille totalement différente du bureau du notaire. Différente, certes, mais c'était bien elle !

- Doupuiss !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Dim 21 Juin - 1:43

Lidal venait d'enjamber les pierres qui barraient l'accès à la salle d'attente, son arme toujours en main.

- Doupouiss !

C'était la jeune Scarletto, par terre, les lèvres en sang, les vêtements déchirés par endroits laissant voir des estafilades rouges et les yeux écarquillés de surprise.
Lidal décida de l'ignorer, elle n'avait pas le temps de s'occuper d'elle. Vive comme l'éclair, sa main plongea dans son sac et deux couteaux partirent à vive allure droit devant elle. Chacun d'eux siffla aux oreilles du jeune homme, qui se retourna, le regard mi-amusé mi-surpris. Il se foutait d'elle et Lidal n'aimait pas du tout cela.
Elle décida de jouer elle aussi la carte de l'assurance, optant pour un regard amusé, un petit sourire narquois et la tête penchée sur le côté, comme lorsqu'elle veut faire comprendre qu'elle ne comprenait pas.

- Si tu crois que je vais te courir après mon beau, tu te fourres le doigts dans l'oeil !

Elle serra alors son poing où brillait la bague qu'elle venait d'enfiler en prenant ses couteaux. Une flamme d'un bleu saphir se dessina, magnifique, englobant sa main, glissant le long de la lame de son épée et tourbillonnant le long de son bras, prenant appui sur l'épaule opposée avant de s'élancer dans les airs pour atterrir souplement aux pieds de la jeune femme sous la forme d'une loutre féroce.

- Je suis Lidal Dupuis, gardienne de la pluie de la famille Quadrifoglio et ton cher bras ne devrait pas enlacer ces documents si tu vois ce que je veux dire...

Le sourire de l'italien se fit plus éclatant et dans son regard brilla une lueur nouvelle, indéfinissable.

- Mais dis-moi un peu playboy, quel est ton nom ?

Le jeune homme se courba en une révérence aussi gracieuse que moqueuse agrémentée d'un petit clin d'oeil.

- Lorenzo ma belle, pour vous servir !

Aussitôt il se releva et tourna les talons, s'apprêtant à partir.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 6 Juil - 0:40

La jeune femme portait une arme en elle. Elle ne lui prêta pas beaucoup d'attention et se dirigea tout de suite vers le champ de bataille. Sa cible semblait être le bel homme de tout à l'heure, un violent combat débuta. Mais sérieusement, qu'elle femme aussi élégante cacherait des couteaux dans son sac et se promènerait avec un flingue sur elle ? Elle n'était décidément pas normale, son sixième sens avait bel et bien raison...

- Si tu crois que je vais te courir après mon beau, tu te fourres le doigt dans l’œil !

Soudain, en découvrant enfin la véritable forme de cette Doupuiss, elle s’étouffa (avec l'air) de surprise. Une flamme, ardente mais douce, aux couleurs bleue Saphir entourait sa main et la longue lame de son épée. La bague, à l’emblème des Quadrifoglio, brillait à son doigt. Maintenant, c'était sûr, Rukame avait reconnue cette fille.

- Je suis Lidal Dupuis, gardienne de la pluie de la famille Quadrifoglio et ton cher bras ne devrait pas enlacer ces documents si tu vois ce que je veux dire...

Lidal Dupuis. Un mafioso faisant partie de la famille la plus ennemie des Scarletto. Comment pouvait-elle être aussi bête pour ne pas l'avoir reconnue avant ?! Et elle, avec sa chaîne trainant à son pied, normal que cette pluie l'avait percé à jour dès le début ! Et toute cette discussion... Si sa Boss l'apprenait, elle serait vraiment dans la merde !

- Lorenzo ma belle, pour vous servir !

Peut-être que si elle ramenait sa tête à la famille, elle sera récompensée ! Elle n'en avait que faire de ce notaire, l'important maintenant, c'était de neutraliser son rival !

Elle se releva en s'appuyant sur son Katana et chancelante, elle s'approcha de Lidal en pointant son arme vers elle..

- Tu es à moi, sale eau mal rincée !

...Puis s’élança en un éclair , le sabre levé et le regard assasin...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 6 Juil - 2:18

Lidal tourna la tête pour voir la Scarletto se jeter sur elle le katana au poing. Elle plongea son regard doux dans celui, fougueux, de la jeune fille et attendit qu'elle soit sur le point de l'attendre pour l'esquiver d'un mouvement fluide. Par la même occasion, plusieurs couteaux s'élancèrent vers la porte d'entrée manquant de quelques millimètres à chaque tir le visage de l'italien. La loutre faisait également barrage par sa seule présence. Ledit Lorenzo considéra un instant les lames qui vibraient devant ses yeux et esquissa un sourire dont le haussement de sourcil donnait un air terriblement canaille. On pouvait facilement dire qu'il était sexy en diable, ça n'aurait pas été un mensonge. Quant à la jeune sabreuse du Soleil, elle passa devant Lidal sans la toucher, vaguement emportée par son élan. Lidal l'agrippa au niveau de la nuque de sa main gauche et ses mots se coulèrent directement dans son oreille.

- Si c'est un notaire que tu cherches, tu n'en trouveras plus ici. Si c'est la justice pour l'honneur de ta famille que tu cherches, tu te trompes de cible, le meurtrier ici, c'est ton beau Roméo. Si c'est un règlement de comptes stupide avec une inconnu dont seul le nom t'est ennemi que tu cherches, je suis à toi quand tu veux mais là, je suis un peu occupée alors si tu préfères dormir le temps que je m'occupe de ce Casanova, on peut s'arranger...

Preuve à l'appui, la flamme autour de la flamme de l'épée se mit à danser joyeusement.
Lidal relâcha la jeune asiatique pour se retourner vers l'italien qui la jaugeait d'un œil qui se voulait expert.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 18
Localisation : ●Italy●
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Lun 6 Juil - 3:07

Par la seule main de Lidal à son cou, Rukame se sentit submerger par une terrible force. Comment avait-elle pu l'a tromper de la sorte ? Esquiver tous ces coups sans même avoir une seule éraflure ? Étouffant entre ces doigts, elle venait de se rendre compte de la puissance de son ennemie, et même avouer intérieurement qu'elle ne serait pas de taille contre elle. Qu'elle humiliation ! La Scarletta serrait des dents tout en essayant d'enlever la prise à sa nuque de ses mains. Soudain, Lidal s'approcha de son oreille où elle put entendre clairement les mots de la pluie.

- Si c'est un notaire que tu cherches, tu n'en trouveras plus ici. Si c'est la justice pour l'honneur de ta famille que tu cherches, tu te trompes de cible, le meurtrier ici, c'est ton beau Roméo. Si c'est un règlement de comptes stupide avec une inconnu dont seul le nom t'est ennemi que tu cherches, je suis à toi quand tu veux, mais là, je suis un peu occupée alors si tu préfères dormir le temps que je m'occupe de ce Casanova, on peut s'arranger...

Elle frémit à cette implicite menace et alors qu'elle était à bout de souffle, fut enfin relâcher par la dangereuse loutre. Elle toussota assez fort et massa son cou pour peu à peu reprendre sur elle. Au même moment, ces mots faisaient écho dans sa tête. Pourquoi était-elle ici déjà : pour voir le notaire... Garçons... Plage... Maison... Le notaire a donc été tué par ce beau garçon ? Qu'à cause de cet imbécile, elle allait se retrouver sans habitat fixe, sans pouvoir sortir s'amuser, à se faire sermonner tous les jours par Himeru-sama...

- Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais ça m'arrange que la bella soit contre toi !

D'autre part, Lidal savait déjà depuis le début l'identité de la jeune fille et n'a pas pour autant agie aussi puérilement qu'elle. Bien qu'elles soient ennemies, on ne lui a donné aucun ordre et je ne pense qu'une tête sur le bureau de sa boss lui ferait plaisir. Elle était plus... Pacifique, comme le Tsunayoshi Sawada des grands Vongola. Maintenant qu'elle avait les idées un peu plus claires, elle se releva et reprit arme à sa main. Lorenzo siffla moqueur de sa motivation à se remettre sur ces deux jambes après l'avertissement de l'autre fille.

- Attends un peu toi...

Elle s'élança par surprise sur Lidal de sa vitesse impressionnante et entendit vaguement un rire qui provenait du malfaiteur. Alors qu'on s'attendait tous qu'elle attaque la loutre, elle sauta plutôt sur son épaule et changea sa trajectoire vers l'italien qui était bien surpris : comme prévu ! Elle réussit à toucher légèrement son bras et de revenir juste après d'un bond devant la Quadfrifoglio. Sa lame était ternit du sang du jeune homme.

- Toi..!

- Je vais te faire regretter d'avoir tué ma porte vers la liberté ! Parole de Rukame Satô, gardienne de la pluie des Scarletto !

Bien, elle ne tuera par sa dite rival aujourd'hui, mais rien ne l'interdit de lui voler un peu la vedette. Son envie de se combattre était encore plus importante que d'habitude.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comité de discipline
Messages : 659
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22
MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc ! Ven 10 Juil - 23:54

Lidal sourit. Rukame avait beau être une gardienne, de la famille des Scarletto qui plus est (famille pour qui elle avait malgré tout beaucoup de respect), elle restait avant tout une jeune fille, sûrement un peu impulsive sur les bords... Toute cette énergie, c'est comme ses maladresses à elle, c'est la nature qui reprend ses droits. En tous cas, Lidal savait bien que ce n'était pas parce que Lorenzo avait tué le notaire qu'elle se battait. Sans doute une simple envie...

Elle raffermit sa prise autour de son épée et s'élança en même temps que la loutre sur le jeune Italien.

- Tout ce que je veux, ce sont les documents.

Elle avait dit cela tant à l'attention de l'Italien que pour la jeune mafieuse.

_________________

Thanks a lot ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc !

[Rukame/Lidal] Sortons les crocs pour faire taire l'escroc !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» cherche personne pour faire évoluer mon machopeur
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière
» Qui est down pour me faire la sickest sign ever de PKKKKK ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des familles mafieuses  :: La battaglia delle famiglie mafiose :: Le RPG sulla mafia-